Parcours

« Même quand elle parle de son métier, Marie Tomas raconte une histoire. Avec entrain, jouant avec ses mains comme avec les métaphores, la conteuse met des mots sur cette passion qui l’anime. En une phrase, elle la résume : « Conter me fait me sentir en vie. »

1 TER 1957 FOND BLANC

Il y a plus de 20 ans, Marie Tomas découvre l’univers des contes dans lequel, depuis, elle s’épanouit. « La merveille de la narration est de donner à voir, à percevoir avec les mots. Le public découvre des mondes grâce à notre parole de conteur » s’enthousiasme-t-elle. Par la force de la parole, Marie Tomas emporte les petits et les grands dans le grand nord canadien lorsqu’elle conte « L’appel de la forêt« , l’une de ses créations adaptée du roman de Jack London. Dans un autre spectacle, « Tom Sawyer » de Mark Twain, elle les conduit cette fois-ci près du Mississipi ou encore, au cœur de l’Espagne avec « Le Romancéro »

Faire voyager son public est un vrai bonheur pour la conteuse : « Un récit est beau quand il est partagé », souligne-t-elle. « J’aime quand les adultes découvrent leur capacité à s’émerveiller. Ils oublient souvent qu’ils en ont besoin, tandis que c’est naturel chez les enfants. Ils sont étonnés de la force du conte. Ils s’en nourrissent avec délectation et avec lui, se construisent. »

1958 Mostaganem

Cette puissance de la narration, Marie Tomas la découvre en 1990. Ils sont un petit groupe d’amis à se réunir régulièrement pour échanger sur des récits : épopées, chansons de geste, fables, poèmes, contes traditionnels… Emballés par certains textes, ils organisent une première soirée de contes. C’est le déclic pour Marie Tomas.

Elle retrouve dans l’art de conter le jeu et la beauté de la langue qu’elle affectionne depuis toujours et qu’elle aime à partager.

BUTTES CHAUMONT 1992

Dans ce besoin de transmettre, il y a aussi l’histoire de cette « pied-noir », d’origine espagnole et de cette enfance qui l’a profondément marquée. « À 8 ans, trois quart, j’ai vu des femmes innocentes assassinées par des hommes, à la fois terrifiés et sans pitié. En contant, je fais se relever ces femmes-sœurs, je leur donne ce droit à la parole que beaucoup n’ont pas, souligne Marie Tomas. Parler de manière libre est un privilège auquel il faut faire honneur. »

VENDÔME 1998

En février 2001, une dizaine d’années après ses débuts comme conteuse, Marie Tomas créée l’association « Des Mots qui Content » à Pau, dans laquelle elle propose une initiation à la Parole des contes et aide différents projets narratifs à voir le jour.

« Ces récits sont un trésor. Grâce à des collecteurs de contes comme les frères Grimm en Allemagne, Bladé en Gascogne et tant d’autres puis, grâce à des pionniers du renouveau du conte comme Bruno de La Salle, dans les années 1970, les contes ont rejailli de l’oubli ».

En bibliothèque, dans les établissements scolaires, à l’hôpital,  chez l’habitant, lors d’événements singuliers, Marie Tomas conte pour tous et partout. Elle collabore régulièrement à Pau, avec la Chaîne de Conteurs Pyrénées Val d’Adour,  avec le Tam-tam Théâtre où elle propose un Atelier d’initiation à la parole conteuse ou encore,  à Vendôme, (Loir et Cher) avec le CLIO,  Conservatoire contemporain de littérature orale.

Conter est un métier. « Tout le monde ne peut pas s’improviser conteur. Il ne suffit pas de prendre un texte écrit et de le dire, explique Marie Tomas. Chaque conte est unique, précieux,  il faut savoir l’appréhender, l’apprivoiser avant de bien le raconter ». » 

Ligne de vie

13 septembre 1953 : Naissance en Algérie.

1962 : Rentre en France avec sa famille et s’installe à Pau.

1969 : Passe brillamment le concours d’entrée à l’école normale de Pau et devient institutrice en 1970.

1971-2010 : Institutrice pendant 30 ans puis professeur des écoles pendant 9 ans, de Pau à Bayonne en passant par Oujda au Maroc, pour tenter de retrouver ses racines perdues ;

1990 : Arrête son passe-temps de comédienne pour devenir conteuse, en parallèle de son métier d’enseignante.

Février 2001 : Crée l’association « Des Mots qui Content ».

Texte rédigé, d’après un article écrit par Eustelle Liesenborghs, paru dans « La République des Pyrénées » le 11 juin 2012 ;

 

CREATIONS de RECITS VIVANTS :

 

2000 : « Le prince Qamar-Az-Zamân  et la princesse Boudour » d’après les Mille et une Nuits ;

2003 : « Le Romancéro » ;

2006 : « Contes venus d’Espagne » ;

2008 : « L’Appel de la Forêt » d’après J. London ;

2010 : « La Manekine », récit médiéval ;

2011 : « Les Contes de Perrault » ;

2012 : « Tom Sawyer » d’après M. Twain ;

2014 : « Le Voyage de Tobyah » d’après le conte traditionnel du Mort reconnaissant et du livre de Tobie ;

2017 : « Le Livre des Héros », en chantier ;

2017 : « Récits de Femmes », en chantier ;

 

CV- Marie Tomas

 

Accompagnement de projets artistiques, en lien avec la Littérature Orale

Narration, initiation à l’art de la parole, aide à la création narrative

 

Compétences

 

Compétences pédagogiques

Compétences Artistiques

Compétences relationnelles

–  Elaborer des projets en lien avec la Littérature orale : objectifs d’apprentissage, compétences à acquérir, mise en œuvre d’une progression différenciée selon les niveaux des élèves

–  Mettre  à disposition des outils adaptés: supports livresques, vidéos, audio, numériques ;

–  Créer de bonnes conditions spatiales, temporelles et d’écoute pour optimiser les expérimentations, réalisations, évaluations

–  Transmettre des savoirs, savoir-faire, savoir-être

 

 

–  Conter 

–  Créer ponctuellement des séances  de contes adaptées à tous les publics 

–  Créer des spectacles narratifs

–  Initier à la narration : repérer les différentes formes de récits, aborder le répertoire et ses sources, la signification, la construction, l’interprétation cohérente d’un conte, éprouver l’acte de raconter, acquérir les compétences essentielles à une narration juste

–  Mettre en espace une création narrative collective

 

 

–  Organiser le travail d’un groupe

–  Développer la participation active, la coopération bienveillante, le sens de l’esthétique, la critique constructive dans le respect de tous pour améliorer la réalisation en cours

–  S’adapter aux besoins, aux capacités  de chaque personne

–  Créer des relations constructives de partage

–  Être à l’écoute des autres

    

 

 

 

Expériences

 

2013-2017 Formatrice au CLIO (Conservatoire contemporain de la Littérature Orale)

Intitulé de la formation : « S’initier à la narration »

2001- Création de l’association « Des mots qui content »

Ateliers d’initiation à l’art du récit pour enfants et adultes

Proposition de séances et de spectacles de contes

2006- 2012 Accompagnements de projets artistiques en lien avec la Littérature orale en milieu scolaire : Collège de Mourenx, Ecoles Victor Hugo, les Prés à Lescar, école Laffitte à Billère, école Léon Say à Pau, à Gan, à Vendôme ;
1999- Conteuse dans le cadre de manifestations publiques (spectacles  de contes à thèmes), à la demande des médiathèques  de la Communauté des Communes de Pau, de Morlaàs, de  Nay, de Mourenx, Piémont Oloronais, des mairies de Pau et de Billère, Festival EPOS (Vendôme), Festival Paroles de conteurs (Vassivière), Marathon des histoires à Guadalajara (Espagne), maison de retraite municipale de Pau , hôpital de Tarbes et CHP de Pau, établissements scolaires, Maison d’arrêt de Pau, Maison de la Petite Enfance, associations.
1992-1999 Conteuse dans l’association « Contes hantez-moi » (association de conteurs amateurs)
1973-2010 Professeur des écoles (Pyrénées Atlantiques, Maroc de 1982 à 1984)

 

Formations

 

2000-2017 Atelier Fahrenheit : atelier de recherche sur la Littérature Orale, dirigé par Bruno de La Salle (CLIO Vendôme) ;

2015-2017 : Assistante de Bruno de la Salle ;

1993-1999 Divers stages avec des conteurs professionnels : Henry Gougaud, Michel Hindenoch, Mamadou Diallo,
1992-1993 Formation  aux Arts de la scène (dans le cadre d’un congé de mobilité)
1971-1973 Formation au métier d’enseignante (Ecole Normale de Pau)

 

 

Publicités